Le druide de Sainte-Germaine

Publié le par Le Panier d'Orties

Richard ADAM, Le druide de Sainte-Germaine.

 

 

 

Les premières lignes:

 

"Effondré sous le réverbère, le chien pleure aux pieds du pendu.

Un petit jour grisâtre commence à pénétrer la place du corps de garde. Les hautes maisons de craie noircie enserrent la placette. Un peu plus loin, sur le tour de ville, il fait un petit peu plus clair.

Le chien ne reconnaît plus les odeurs de l'ami.

Il sait déjà tout ce qui est fini: les longues promenades dans le bois sacré, les courses après les biches, les tranches de fromage et de sanglier partagés, les caresses fraternelles derrière les oreilles.

Il sait que la mort viendra quand la nuit et le jour se seront succédé plusieurs fois. Certains bipèdes viendront sans doute lui proposer quelque déchet, mais maintenant son ami se raidit-là, au-dessus de lui, et sans pouvoir le toucher il sent que son corps refroidit et que les odeurs qu'il a déjà reniflées sur les hérissons écrasés, les cadavres de blaireaux, se répandent autour de celui qu'il n'aurait jamais imaginé rejoindre le monde de la charogne."

 

Ainsi débute cette étonnante enquête Champenoise. Seul indice, le mort avait, accroché autour du cou, une pancarte portant les inscriptions suivantes:

 

LIVRE AU FEU

MON CORPS MORTEL

DISPERSE LES CENDRES

ENTRE LES CHENES

DE SAINTE GERMAINE


Livre épuisé.

Publié dans Les livres

Commenter cet article