Article Journal du Centre.

Publié le par Le Panier d'Orties

De belles revanches sur le handicap.

Frédéric Rabussier, travailleur handicapé, est aussi poète, à ses heures libres. Il vient de publier un premier recueil au Panier d'Orties.

Poète dans le loisir, animateur ès-qualité sur l'antenne de Flotteurs FM, Frédéric Rabussier est hôte de caisse chez Auchan. Travailleur handicapé, il a surmonté cet aléa à force de volonté (*). « Une maladie génétique est à l'origine de ma surdité, d'où ont découlé des problèmes de langage », se souvient-il. « Être handicapé n'est pas toujours facile à vivre, surtout quand on est gosse », reconnaît-il. Il n'en a pas moins eu une scolarité ordinaire, à Clamecy au lycée, jusqu'au bac G2, enchaînant un CAP, un BTS de comptabilité et un BTS d'action commerciale. Sorti premier au concours des dirigeants commerciaux de la Nièvre en 1992, il s'est mis en chasse de travail. « Cela n'était pas gagné, quand je disais que j'étais handicapé », se souvient-il. Pourtant, en novembre 1993, la grande surface de la route de Pressures l'engageait comme stagiaire, puis en CDI. Une première victoire sur l'adversité de la vie. Il a eu d'autres combats à mener. Quand la médecine lui a découvert une polykystose rénale, à l'âge de 27 ans. Quand, il y a dix ans, il a souhaité acquérir une maison : « Les banques rechignent à nous accorder les emprunts ». Quand il doit changer ses appareils auditifs : « La surdité n'est pas reconnue comme handicap et la Sécu ne rembourse rien. Il y en a pour 2.000 € pièce? » Quand il lui faut faire le parcours du combattant pour obtenir des aides indispensables.
(*) Son épouse, Sophie, est elle-même handicapée et écrit des poèmes et contes pour enfants.

Christian Rabussier sera à la librairie Millefeuille, rue du Grand-Marché, samedi 5 décembre, de 10 h 30 à 12 h. Article du Journal du Centre. Edition du 30 novembre 2009.

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article